Laïcité : ne détournons pas le regard

Je souhaitais vous faire part en ce 9 décembre, date anniversaire du vote de la loi dite de séparation des Églises et de l’État, de quelques réflexions.


Après l’attaque au hachoir à Paris, de deux collaborateurs d’une société de production par un terroriste pensant s’en prendre à des employés du journal Charlie Hebdo, c’était le 25 septembre,


Après l’assassinat de Conflans-Sainte-Honorine, qui a vu un professeur d’histoire, Samuel Paty, décapité pour avoir montré des caricatures du Prophète à ses élèves, c’était le 16 octobre,


Après l’attentat de la Basilique Notre Dame de Nice, qui a vu trois catholiques assassinés au couteau, c’était le 29 octobre.


L’Etat ne peut plus laisser croire que le pays se porte bien ; le point commun à ces trois attentats perpétrés au cours des derniers mois était l’extrémisme : là l’Islamisme.


Comment la loi voulue et portée par Aristide Briand a pu être ainsi dévoyée ? Elle ne s’était pas écrite d’un jet, il avait fallu discuter, négocier, amodier pour protéger, séparer et donner sa liberté à l’Etat et aux Eglises. Mais après quelques années de tensions et quelques excommunications, son article premier a pris réalité :


« La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes (…). »


Cette loi c’est celle de la laïcité à la française auquel je suis très attaché. Elle nous permet à la fois de croire ou de ne pas croire et surtout de vivre ensemble au cœur de la République.


Ne détournons pas le regard : l’obscurantisme est un cancer polymorphe. Car j’aurais pu également évoquer l’attaque terroriste déjouée à Limoges par la Direction générale de la Sécurité Intérieure le 12 mai dernier dans laquelle un proche des milieux suprémacistes et néonazis voulait commettre un attentat contre un lieu de culte … juif.


Voilà pourquoi les valeurs de la République doivent être renforcées et protégées.


Comme le déclarait Élisabeth BADINTER : « Revenons à la laïcité : c’est la seule solution pour qu’il puisse y avoir la paix entre les gens venant d’horizons différents »


Nous ne devons plus céder. Il est grand temps, de sortir de cette léthargie de la bien-pensance qui nous conduit droit au déchirement de notre pays, de notre France. À force de petits arrangements avec la laïcité pour ne pas choquer ou pire pour paraitre « moderne » nous avons ouvert la porte aux extrémistes, ceux-là mêmes qui paraissaient policés et acceptables tel l’abandon de la mixité à certains horaires dans les piscines, les facilités pour permettre l’enseignement à la maison ou encore en refusant d’entendre l’appel de la majorité des musulmans de France choquée par les propos de certains de leurs Imams, ou enfin devant la cécité face aux propositions de financement de mosquées à coup de pétrodollars.


Ressaisissons-nous, reprenons notre laïcité en bannière c’est un des fondements qui permettra l’apaisement de notre pays. Ce retour aux valeurs de la République ne reviendra pas en un jour, il faudra du temps pour que les mentalités redeviennent à la fois plus ouvertes à l’autre mais plus inflexibles face à ceux qui voudraient trouver des accommodements contre les valeurs de la République.


Souvenons-nous des paroles de l’historien Michel WINOCK : « Le combat de la laïcité est compliqué, réclame patience et pédagogie. Mais il n’est pas perdu d’avance ».

À l'affiche
Posts récents
Posts récents
Catégories
Me suivre
Me suivre
  • Facebook Long Shadow
  • Twitter Long Shadow
Mes sites préférés
Par tags

© 2019 Mon Carnet Limougeaud

Mentions légales

Pour recevoir l'actualité de ce blog

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey