Mon hommage à Edouard Decoster Co-fondateur de Legrand


Avec Edouard Decoster, dont les obsèques ont lieu aujourd’hui, disparait le deuxième fondateur d’un fleuron industriel mondial qui fait la fierté de Limoges. Grand industriel mais homme discret, il sut transformer – avec son beau-frère, Jean Verspieren - une petite fabrique de porcelaine, spécialisée dans les arts de la table et qui avait tout juste commencé à se diversifier, en leader national puis international des équipements électriques de basse tension.

Tout au long d’une vie qu’il consacra à Legrand, M. Decoster, privilégia la logique industrielle et le développement de l’entreprise à toute autre considération. Il illustra par sa compétence, sa force de travail et sa modestie, ce groupe rare de grands capitaines d’industrie qui sont l’honneur d’une région et d’un pays, de cette race d’hommes qui ont l’obsession de leur entreprise et des collaborateurs qu’elle emploie.

Malgré son éloignement de la direction de Legrand, à la suite du rapprochement avec Schneider en 2001, M. Edouard Decoster n’avait jamais cessé de s’intéresser et de suivre l’évolution du géant mondial de l’électricité. Legrand est toujours le premier employeur privé de Limoges, inscrit dans l’histoire et l’ADN de notre ville. En ces circonstances, je m’incline devant l’homme et présente à sa famille, à tous ceux qui furent ses collaborateurs et à tous les salariés de l’entreprise, l’assurance de ma sympathie.

Mots-clés :

À l'affiche
Posts récents
Posts récents