Plomb/Radon : j’écris à tous les parents d’élèves des écoles maternelles et élémentaires de Limoges

J’ai co-signé avec Vincent Jalby, adjoint en charge des écoles, une lettre sur le plomb et le radon qui a été distribuée mardi à l’ensemble des parents d’élèves des écoles maternelles et élémentaires de Limoges. Pour ceux qui veulent en connaitre le détail, le texte intégral de la lettre est consultable ici. Sinon, voici les principaux éléments qu’il faut en retenir :


  • Radon : c’est un gaz naturel présent sur tous les massifs granitiques. Il doit être mesuré tous les 10 ans dans les bâtiments publics. Une campagne a été effectuée en 2016 dans les écoles, crèches et établissements recevant des personnes âgées de Limoges : l’ensemble des tests a montré des valeurs largement inférieures au taux légal de 400 Bq/m3. Seuls 10 établissements (ils sont mentionnés dans cette annexe à la lettre) ont affiché des valeurs entre 400 et 850 Bq/m3. Sans attendre le délai légal de deux ans pour y remédier, les services de la ville ont procédé à l’amélioration des salles concernées et des travaux complémentaires seront effectués cet été, suivis de tests de vérification.

  • Plomb : en se portant volontaire dans une campagne nationale sur la qualité de l’air, la ville a découvert que trois écoles sur les cinq qui avaient été testées (liste ici) présentaient des anomalies graves, ce qui est un pourcentage très élevé. J’ai donc immédiatement demandé que l’ensemble des écoles maternelles et primaires, les centres de loisirs, les crèches et les restaurants scolaires soient diagnostiqués. L’usage de la peinture au plomb est interdit en France depuis 1949 et je m’étonne qu’en dépit d’alertes référencées, la municipalité précédente n’ait jamais cru utile de procéder à ces vérifications de salubrité publique, d’autant plus importantes qu’elles concernent nos enfants. Je vous invite à regarder cette vidéo ci-dessous, qui explique parfaitement les enjeux et le modus operandi de cette opération entreprise par des spécialistes indépendants.


J’ai voulu que Limoges se place sous le signe de « ville santé citoyenne ». Cette exigence n’est pas de pure forme ni de simple communication : elle demande de la part de vos élus et des services de la ville une autre manière d’envisager l’action publique. Vous le savez, nous intervenons déjà dans le domaine des allergies (remplacement d’arbres et création d’un pollinarium), dans la lutte contre les facteurs endocriniens, dans la diminution du sel dans les menus des cantines ou encore dans la sensibilisation des enfants aux dangers du bruit. C’est là un travail de fond dont j’espère bien qu’il portera des fruits. Au-delà, il implique également un devoir d’information et de transparence : c’est le but de cette lettre envoyée à tous les parents d’élèves.





À l'affiche
Posts récents
Posts récents
Catégories
Me suivre
Me suivre
  • Facebook Long Shadow
  • Twitter Long Shadow
Mes sites préférés
Par tags

© 2019 Mon Carnet Limougeaud

Mentions légales

Pour recevoir l'actualité de ce blog

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey