Pourquoi je retire sa délégation à Latifa Rahmaoui

Le 17 décembre 2015, je saisissais la commission "Ethique et Transparence", en application de la charte Anticor à laquelle la ville a adhéré en 2014 (je rappelle d'ailleurs que Limoges est la seule grande ville de France qui se soit engagée ainsi) , du cas d’une élue municipale ayant fait l’objet d’une condamnation pénale pour abus de confiance. Parallèlement j'informais Latifa Rahmaoui, adjointe chargée du Développement Durable de ma démarche.


Après un échange de correspondance portant sur des précisions complémentaires, la commission composée à la représentation proportionnelle d’élus du Conseil municipal et de représentants de la société civile, se réunissait le 7 avril dernier et m’apportait la réponse suivante : « si l’élu concerné a bien fait l’objet d’une condamnation définitive, qu’il dispose d’une délégation d’adjoint, la commission vous recommande à l’unanimité de lui retirer ses fonctions et délégations ».


Le 13 avril, j’informais Mme Rahmaoui de l’avis de la commission d’éthique et de mon intention de lui retirer ses fonctions et délégations si elle ne démissionnait pas sous huitaine. N’ayant pas reçu de réponse, je lui ai donc retiré sa délégation. L’ordre du tableau des adjoints au maire sera revu au Conseil municipal du 2 juin où il sera procédé à une élection de remplacement.

À l'affiche
Posts récents
Posts récents
Catégories
Me suivre
Me suivre
  • Facebook Long Shadow
  • Twitter Long Shadow
Mes sites préférés
Par tags

© 2019 Mon Carnet Limougeaud

Mentions légales

Pour recevoir l'actualité de ce blog

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey